Les associations du collectif souhaitent développer des actions innovantes pour rejoindre les publics les plus éloignés de l’emploi en travaillant selon une méthodologie inductive, en utilisant les compétences et l’expérience des personnes qui subissent la précarité pour qu’elles contribuent à l’activité économique locale.
Le collectif s’appuie sur des dynamiques territoriales et des réseaux d’acteurs dans lesquels les propositions d’accompagnement - et plus spécifiquement d’accompagnement vers l’emploi - prennent toute leur place.
Ces actions complètent toutes les actions déjà engagées. Nous demeurons attentifs au bon déploiement et à l’animation des dispositifs d’Insertion par l’Activité Economique existants (IAE), mais nous voulons aussi promouvoir des actions à destination des publics les plus fragiles, très éloignés de l’emploi et souvent dans l’incapacité de rejoindre les dispositifs d’IAE classiques.

Les 3 actions prioritaires du collectif en faveur de l’emploi :

Dispositif Premières Heures
Besoin identifié : reprendre confiance en soi pour aller vers l’emploi.
Synthèse de l’action : il s’agit d’ouvrir la possibilité à des personnes très éloignées de l’emploi, qui ne répondent pas aux critères d’admission dans les dispositifs existants, de reprendre pied dans le monde du travail quelques heures par semaine. Cette activité, complétée par un accompagnement social global, est un premier pas vers un chantier d’insertion, une formation, ou un véritable emploi.

Territoire Zéro Chômeur
Besoin identifié : reprise d’une activité professionnelle par les chômeurs de longue durée.
Synthèse de l’action : à l’occasion de l’ouverture d’une seconde vague d’expérimentation, plusieurs collectivités du 92, soutenues par un grand nombre de partenaires du département, pourraient déployer ce dispositif dans des quartiers ciblés. Il s’agit de permettre à des personnes au chômage depuis plus d’un an de reprendre une activité choisie qui réponde à un besoin non couvert et non concurrentiel de la collectivité. L’activité serait portée par une entreprise à but d’emploi. Le collectif Citoyens Fraternels 92 soutient particulièrement la candidature d’Asnières.

Valorisation d’espaces urbains en transition
Besoin identifié : créer des zones de développement à vocation sociale, économique, culturelle et écologique.
Synthèse de l’action : il s’agit de permettre à des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS), de l’économie circulaire, du champ social et de la création artistique, de développer des projets sur des sites en transition. Cette « occupation » temporaire (3 à 5 ans) agit comme une couveuse d’entreprises mais ouvre aussi à des projets innovants et collaboratifs permettant de créer de nouvelles dynamiques territoriales dans le champ de l’action sociale et de l’économie durable.

Nous suivre

Inscrivez-vous à la newsletter :
#