Partager

Communiqué : Un pas de plus vers la concertation

02/06/2016

Les attentes des associations

Une volonté de concertation avec les acteurs publics
Le collectif, dès son origine, a souhaité entrer dans des démarches de concertation à tous les niveaux. La signature d’une stratégie départementale de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale est une première étape importante dans ce processus de concertation. Il témoigne de la volonté de l’ensemble des acteurs d’avancer ensemble pour trouver des réponses à une pauvreté réelle dans notre département malgré sa richesse (12% de la population), et à des fractures territoriales conséquentes.
Dans les mois à venir le collectif, sera attentif à ce que dans les trois groupes de travail, logement-hébergement, accès aux droits, emploi-insertion, un diagnostic partagé soit élaboré, des propositions ambitieuses émergent.
Et en premier lieu les associations seront attentives à ce que les personnes premières concernées par les sujets traitées soient associées à la réflexion et aux travaux à venir.
Cette signature aujourd’hui n’est pas un aboutissement mais au contraire le début d’un travail qui doit se concrétiser par la mise en place rapide de mesures concrètes et pérennes qui feront reculer la pauvreté dans notre département.

Un appel au mieux vivre ensemble partout dans le département
Ensemble les associations de ce collectif ont proclamé un appel aux citoyens, aux pouvoirs publics, aux représentants de l’Etat et aux collectivités à s’engager pour :

  • construire avec les personnes qui subissent la pauvreté et l’exclusion des réponses pour renouveler les regards sur ces situations
  • favoriser l’émergence des projets qui rendent possible un mieux vivre ensemble et favorisent la participation de tous au bien commun
  • promouvoir de nouvelles formes de solidarité dans les territoires en s'appuyant sur la créativité et l'expérimentation

Cet appel demeure plus que jamais d’actualité afin que chacun trouve sa place de citoyen dans les et ne se voit pas contraint de quitter les Hauts-de-Seine pour des raisons de fractures sociales et territoriales.
Convaincues que le développement de notre département doit se mesurer aussi à la place qu’il donne en toute justice aux personnes en précarité les associations appellent à agir ici et maintenant.

le-communique-de-presse

Nous suivre

#citoyensfrat